En cas de translation d’un cimetière, les concessionnaires sont en droit d’obtenir, dans le nouveau cimetière, un emplacement égal en superficie au terrain qui leur avait été concédé.

Conformément au 14° de l’article L.2321-2, les restes qui y avaient été inhumés sont transportés aux frais de la commune.