Un décret en Conseil d’Etat détermine les conditions applicables aux divers modes de sépulture.