(modifié par la loi n°2008-1350 du 19 décembre 2008)

La sépulture dans un cimetière d’une commune est due :

Aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile ;

Aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu’elles seraient décédées dans une autre commune ;

Aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille.

Aux Français établis hors de France n’ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci.