Les prestations obligatoires doivent être distinguées sur la documentation générale des opérateurs funéraires, ainsi que sur les devis et les bons de commande qu’ils établissent pour leurs clients.

Si certaines prestations peuvent s’avérer réglementairement obligatoires du fait des circonstances du décès ou des choix d’organisation des obsèques, il faut dans tous les cas prévoir au minimum :

  • Un cercueil (avec une cuvette étanche et quatre poignées)
  • Bien que théoriquement, le transport du cercueil puisse être effectué « à la main » (sur une courte distance) la nécessité de transporter le cercueil jusqu’au lieu d’inhumation (ou de crémation) rend obligatoire l’utilisation d’un véhicule agréé (corbillard ou fourgon mortuaire).

Soit une inhumation / soit une crémation (avec l’urne pour recueillir les cendres)

Commentaire : Il s’agit du minimum de prestations INCONTOURNABLES ; indépendamment des attentes socio-culturelles, cultuelles, affectives et symboliques de la clientèle. Il est clair que l’organisation matérielle des obsèques va amener les familles à solliciter des prestations complémentaires et utiles (qui apparaitront sous la rubrique « prestations courantes » dans le modèle de devis prévu par la règlementation)