La « dernière » place disponible sera attribuée au « premier mourant » parmi les personnes susceptibles de pouvoir être inhumées dans cette concession. Il n’y a pas à solliciter l’accord des autres « ayant-droits ».

Commentaire : Dans le cas d’une concession familiale, toute personne qui s’avère être « descendant » du concessionnaire peut – sans avoir à recueillir l’assentiment des autres » descendants » – être inhumée dans la concession familiale (sous réserve que l’espace soit disponible à cet effet. Cela peut être plus facile pour inhumer une urne que pour inhumer un cercueil).

Ainsi le maire de la commune pourra autoriser l’inhumation d’un neveu, décédé avant sa tante (qui avait prévu d’être inhumée dans la dernière place restante …) du fait qu’il est le petit-fils du concessionnaire (donc un descendant) sans avoir à vérifier que la tante ait donné son accord.