Les sépultures arrivées à échéance ou ayant fait l’objet d’un constat formel d’abandon, peuvent être reprise par la commune.
Pour consulter la synthèse de la CPFM sur ce sujet, cliquez ici