Cette contrainte qui existait autrefois dans la réglementation a été abrogée par le décret n°87-28 du 14 janvier 1987. Aujourd’hui, le transport d’un corps en cercueil en France, n’est pas limité en termes de distance ni de durée (à condition de respecter les six jours pour réaliser inhumation ou crémation). Rien n’oblige alors à prévoir un cercueil hermétique pour les longs trajets.