(Ordonnance n°2008-507 du 30 mai 2008 & ordonnance n°2015-1682-Articel 11)

Lorsqu’il est fait application des dispositions de l’article L.2223-49, l’autorité compétente peut exiger que le demandeur accomplisse, selon son choix, un stage d’adaptation ou se soumette à une épreuve d’aptitude préalablement à la reconnaissance de qualification, suivant des modalités fixées par décret en Conseil d’Etat :

– lorsque la formation du demandeur porte sur des matières substantiellement différentes en termes contenu par rapport aux matières exigées par la formation sur le territoire national et dont la connaissance est essentielle à son exercice ;

– ou lorsque l’activité considérée n’est pas réglementée dans l’Etat d’origine du demandeur et que la formation requise en France porte sur des matières substantiellement différentes de celles couvertes par l’attestation de compétence ou le diplôme, certificat ou titre du demandeur.

L’autorité compétente doit cependant vérifier au préalable si les connaissances, aptitudes et compétences acquises par le demandeur au cours de son expérience professionnelle ou de l’apprentissage tout au long de la vie et ayant fait l’objet d’une validation en bonne et due forme par un organisme compétent sont de nature à couvrir, en tout ou en partie, cette différence substantielle.

L’autorité compétente doit cependant vérifier au préalable si les connaissances acquises par le demandeur au cours de son expérience professionnelle sont de nature à couvrir, en tout ou partie, cette différence substantielle.