Le crématorium doit être pourvu de moyen de secours contre l’incendie.

Le local contenant le four de crémation ainsi que la salle d’introduction du cercueil sont séparés des locaux adjacents par des parois fixes de degré coupe-feu deux heures, par des parois mobiles de degré coupe-feu une heure, le vitrage éventuel de la salle de présentation visuelle étant de degré coupe-feu une heure.

Le local contenant le (ou les) four(s) de crémation ainsi que la salle d’introduction du cercueil sont pourvus en parties haute et basse d’orifices d’aération donnant directement sur l’extérieur du crématorium et placé de façon opposée, d’une surface au moins égale à 16 décimètres carrés par orifice, cette valeur s’appliquant pour un seul four de crémation.

Dans le cas où le pulvérisateur de calcius n’est pas intégré au four de crémation, il doit être équipé d’un dispositif d’aspiration des poussières.

Le local contenant le ou les fours de crémation ainsi que la salle d’introduction du cercueil ne contiennent que les matériels et matériaux nécessaires au fonctionnement du four. Tout dépôt de produits ou matériel combustible est interdit. Le dispositif général d’arrêt d’urgence des circuits électriques de la partie technique du crématorium est placé à l’extérieur du local contenant le ou les fours de crémation ainsi que de la salle d’introduction du cercueil. Ce dispositif est repéré par un panneau précisant sa fonction.

La vanne de coupure d’urgence de l’arrivée du combustible qui alimente le ou les fours de crémation, placée à l’extérieur du bâtiment, est signalée par une ou plusieurs plaques.