Chaque four de crémation est pourvu d’une seule chambre de combustion principale à sole plane et, au minimum, d’une chambre de postcombustion. Le four de crémation doit permettre, dans des conditions normales, d’assurer une durée de combustion inférieure à quatre-vingt-dix minutes.

Chaque four de crémation est muni d’un système d’introduction du cercueil dans la chambre de combustion interdisant tout contact manuel avec le cercueil au cours de cette opération. Ce système d’introduction du cercueil dans le four de crémation doit assurer cette mise en place en moins de vingt secondes.

Le four de crémation est muni de sécurités interdisant le dépôt du cercueil lorsque la température de la chambre de combustion est inférieure à 350°C et supérieure à 900°C.

Dans la chambre de postcombustion, les gaz issus de la chambre de combustions sont portés, même dans les conditions les plus défavorables et à chaque instant, d’une façon contrôlée et homogène, à une température d’au moins 850°C pendant au moins deux secondes et en présence d’au moins 6% d’oxygène mesuré dans les conditions réelles.

A cet effet, le four de crémation est muni de moyens de mesure en continu de la température dans la zone d’entrée de la chambre de postcombustion ainsi que de la température et du taux d’oxygène réel en zone de sortie de la chambre de postcombustion.

Le conduit d’évacuation des gaz en sortie de chambre de postcombustion doit être pourvu d’un système d’éjection forcée, contrôlée par un ventilateur indépendant uniquement destiné à cet effet. Le conduit d’évacuation des gaz est également pourvu d’une sécurité de surchauffe agissant directement sur le contrôle de la combustion en chambre de combustion. La vitesse d’émission des gaz de combustion doit être supérieure à 8 mètres par seconde.

Le ventilateur servant à l’éjection des gaz doit être contrôlé par une mesure de dépression dans la chambre de combustion, ceci afin de garantir à l’utilisateur une sécurité lors de l’ouverture des portes lorsque le four de crémation est en fonctionnement.

Le fonctionnement des équipements de production de chaleur du four de crémation doit être protégé par une sécurité supplémentaire en cas de dépassement de leurs températures limites de fonctionnement. En cas de contrôle du processus de crémation par automate programmable ou tout autre mode de contrôle digital, la sécurité des équipements de production de chaleur sera doublée d’une sécurité à réenclenchement manuel indépendante de ce dernier et directement connectée sur l’alimentation des systèmes de contrôle des équipements de production de chaleur.

Le système de mise en place du cercueil dans la chambre de combustion ainsi que le système d’ouverture de la porte d’introduction du four de crémation doivent pouvoir être actionnés à tout moment manuellement en cas d’incident et permettre de terminer l’opération d’introduction du cercueil, même en l’absence de tension électrique, par la mise en œuvre des seuls dispositifs installés sur le four de manière inamovible.